// cheminots citoyens

12.04.2006 // auteur : Léna // prendre soin de soi

sncfyamana1.jpg

Nouvelle garde-robe pour les 165 000 cheminots de la SNCF !

En adhérant au programme « Fibre citoyenne » de l’ONG Yamana, la SNCF impose à ses fournisseurs de respecter des engagements sociaux et environnementaux comme le bannissement du blanchiment au chlore, des métaux lourds, la diminution et le recyclage des déchets, la diminution des emballages, etc.

L’accord est de taille puisqu’avec 165.000 cheminots, dont 90% sont habillés par la SNCF, c’est un marché annuel de 20 millions d’euros avec plus de 400.000 articles achetés chaque année !

La SNCF se donne de 12 à 18 mois pour rhabiller ses personnels en vêtements « citoyens ».

Source : BE FAIR

sncfyamana2.jpg

Comment rendre la mode plus durable ?

Pour ne parler que de son impact environnemental (son impact social méritera un développement spécifique dans un prochain article), le secteur textile a un passif très lourd, de la culture des matières premières aux multiples lavages en machine de vos vêtements, en passant par un voyage débridé aux quatre coins du monde (saviez-vous qu’un jean lambda parcoure 65 000 km avant d’être acheté ?).

Pour tenter de réduire cet impact en bout de chaîne (c’est-à-dire notre bout à nous, consommateurs), la styliste anglaise Rebecca Earley et la consultante en éco-design Kate Fletcher proposent 5 pistes aux fabricants (les idées sont d’elles, les exemples de Good-news) :
des vêtements capables d’évoluer, d’être adaptés au goût du jour (exemple : vous achetez un T-shirt + un abonnement pour recevoir 1 kit de customisation à chaque nouvelle saison),
des vêtements que l’on peut utiliser de différentes manières (ex : une étole qui, passée sur une épaule, se transforme en porte-bébé puis, nouée autour de la taille, en sur-jupe),
des vêtements peu salissants (ex : matières perlantes) ou qui incitent à utiliser des lessives moins polluantes (conseils d’entretien),
des vêtements fabriqués localement (ex : atelier de couture de quartier, ouvert aux visites, dans lequel on voit progresser sa commande),
des vêtements qui font du bien à l’ego, dans lesquels on se sent valorisé (si tout le monde vous remarque avec votre petite robe, vous aurez moins envie d’en changer !).

Nous croyons aussi beaucoup aux vêtements intemporels, hors mode, comme le boubou, la djellaba ou le sarouel. Ca vous donne des idées ? Nous : plein !

lesracinesduciel2.jpg

Votre garde-robe éthique

Depuis cette année, les marques éthiques sont présentes au salon du Prêt-à-Porter, mais elles restent encore souvent écartées des grands réseaux de distribution. La meilleure occasion pour en trouver un grand choix est l’Ethical Fashion Show, organisé chaque année en Octobre (nous vous en reparlerons). En attendant, à l’occasion de la quinzaine du commerce équitable, aura lieu le premier Ethical Fashion Market®, les 12, 13, 14 Mai 2006 à Montreuil. Nous espérons notamment y voir une jolie marque que nous avons repérée pour la subtilité de sa collection : Les Racines du Ciel (en photo) : à suivre…

En attendant, les marques les mieux diffusées sont :

American Apparel
Cette entreprise californienne, refusant le recours aux sweatshops, a montré que l’on pouvait réussir en proposant à ses salariés des conditions sociales exemplaires. Son secret : la grande réactivité et le contrôle de la qualité conférés par l’intégration de toutes les étapes de production dans leur seule et unique usine de Los Angeles.
Résultat : une gamme infinie de T-shirts de toutes les formes et de toutes les couleurs pour hommes, femmes et enfants, vendue dans des boutiques jeunes, branchées, qui affichent leur différence. 3 magasins à Paris et 2 autres en préparation.

Idéo
Les vêtements Idéo sont à la fois équitables, c’est-à-dire garantissant un prix d’achat fixe et au-dessus des cours à leurs producteurs indiens, et écologiques (fabriqués en coton bio, avec des teintures sans métaux lourds).
Moins tendance qu’American Apparel mais loin des tristes collections bio style sac à patate beige, Idéo propose des basiques confortables pour hommes, femmes et enfants : T-shirts, pulls, vestes, pantalons souples, etc. Points de vente partout en France et sur www.modetic.com.

Veja
Baskets branchées, équitables et écologiques : du délire dans une telle industrie ! Equitables car elles assurent une bonne rémunération aux producteurs brésiliens. Ecologiques car elles sont fabriquées en coton bio et caoutchouc naturel. Très tendance, la marque s’affiche dans les boutiques les plus en vue, gère une certaine pénurie, et surfe sur la mode avec ses derniers modèles Véja bébé et Véja bota (montante). Points de vente partout en France.

Ekyog
Vêtements de yoga et de SPA, vendus chez Nature et Découvertes et dans des centres de thalassothérapie. Une boutique en propre vient d’ouvrir à Rennes.

Photos 1 et 2 : Défilé de mode éthique au siège de la SNCF en Décembre 2005
Photo 3 : Les Racines du Ciel

Adresse Trackback de cet article :
http://www.good-news.fr/2006/se-nourrir/cheminots-citoyens/trackback/

 

3 commentaires :

Laissé par Matthieu
le 12 avril 2006 à 21:44

La bonne nouvelle “tilt” qui vient du côté du virage de la SNCF pour sa garde-robe est vraiment une bonne nouvelle!

Espérons néanmoins, “think”, que des stylistes-designers travailleront aussi sur les coupes et les couleurs, pour rendre un peu plus gai le contrôle de billet. Sans aller néanmoins jusqu’au “restylage” des basiques de American Apparel par les graphistes de “lafraise.com”…

Pour compléter “act”, il est à signaler que le premier jean équitable a été lancé en France par une marque grand-public (Rica Lewis) et en grande distribution.

Laissé par Léna
le 13 avril 2006 à 9:45

Rica Lewis a en effet signé un accord avec Max Havelaar sur du coton équitable pour fabriquer une gamme de jeans qui sortira en mai pour les hommes et en juillet pour les femmes. Par contre, cela ne garantit rien au niveau de toutes les autres étapes de fabrication, et elles sont nombreuses…

Laissé par Sophie
le 14 avril 2006 à 15:24

Précision à propos de l’éthical Fashion Market aura lieu exclusivement le 14 mai de 10h à 22h au Cabaret Sauvage Paris 19°

// Déposer un commentaire