// les ailes du papillon

24.04.2006 // auteur : Léna // inventer un nouveau monde // habiter

papillon_digishooter_fotoli.jpg

L’iridescence appliquée à l’industrie

Croyez-vous que les ailes de ce papillon Morpho de la forêt amazonienne sont bleues ? Non, elles sont en réalité marron, mais sont recouvertes d’écailles striées par de minuscules plis qui renvoient chacun une seule longueur d’onde, difractant la lumière.

Ce phénomène, appelé iridescence, a inspiré au fabricant textile japonais Teijin la fibre Morphotek, intrinsèquement colorée. Offrant une gamme infinie de couleurs et d’incroyables reflets changeants, cette fibre présente aussi l’énorme avantage de ne pas recourir aux teintures chimiques, très nocives pour l’environnement et allergisantes.

Et les applications ne se limitent pas au secteur textile ! La société américaine Qualcomm a lancé une nouvelle génération d’écrans plats, baptisée iMoD, composés de minuscules miroirs qui changent d’inclinaison par effet éléctrostatique. Outre leur précision et leurs couleurs éclatantes, ces écrans présentent l’avantage de consommer très peu d’énergie par rapport aux actuels LCD.

lotus_devon_fotolia.jpg

Pourquoi imiter la nature ?

Ces applications issues de l’observation de la nature illustrent la discipline que Janine Benyus, journaliste en sciences de la vie, a baptisée le biomimétisme. Plutôt que d’extraire de la nature des ressources que nous gaspillons, il s’agit de s’en inspirer.

Pourquoi ? Tout d’abord parce que depuis 4 milliards d’années, la nature a fait ses preuves ! De plus, la nature étant économe, elle recherche toujours la forme la plus efficace pour remplir une fonction. Pour parler le langage des entreprises, le biomimétisme permet donc de réduire les coûts et développer la capacité d’innovation.

Deux exemples pour illustrer cela :

Le fabricant textile suisse Schoeller a lancé en 2000 le traitement Nanosphère, qui donne au textile les mêmes propriétés qu’une feuille de lotus : faire glisser l’eau et les salissures sans qu’elles pénètrent ! Encore mieux, les premières fibres naturelles dotées de cette nanotechnologie sortent cette année !

Inspiré des termitières, l’immeuble Eastgate, au Zimbabwe, est naturellement frais, sans climatisation. Résultat : une réduction de la consommation d’énergie de -90% et une baisse des loyers de -20% !

energiephotovoltaique.jpg

Le soleil à la maison

Nous nous emploierons, dans ce blog, à illustrer comment appliquer les leçons de la nature :

> La Nature utilise une seule source d’énergie principale : l’énergie solaire.
> La Nature n’utilise que la quantité d’énergie dont elle a besoin.
> La Nature adapte la forme à la fonction.
> La Nature recycle tout.
> La Nature récompense la coopération entre espèces.
> La Nature parie sur la diversité.
> La Nature travaille à partir des expertises locales.
> La Nature limite les excès de l’intérieur.
> La Nature utilise les contraintes comme des opportunités.

(dans L’Entreprise Verte, d’Elizabeth Laville, d’après Biomimicry, de Janine Benyus)

Pour commencer par le commencement, voyons donc comment utiliser l’énergie gratuite que nous offre le soleil (et il y a du potentiel, puisque 0,01% de l’énergie solaire reçue par la Terre suffirait à couvrir les besoins mondiaux) !

Nous avons parlé, dans une précédente Good-news, des plafonniers Zeno qui diffusent directement la lumière du soleil.

En attendant de pouvoir vous les offrir, voici quelques exemples plus accessibles :

Nature et Découvertes propose de nombreux produits solaires ergonomiques, accessibles et largement diffusés, tels que la radio solaire Freeplay, un chargeur pour téléphone portable, un chargeur à piles, des jouets, des panneaux nomades, etc.

Quand aux heureux propriétaires, ils peuvent se chauffer et chauffer leur eau à l’énergie solaire, et même produire de l’électricité photovoltaïque et la revendre à EDF. Ils bénéficient pour cela de diverses aides et crédits d’impôts.

Vous avez d’autres exemples ? N’hésitez pas à nous les faire connaître en laissant un commentaire !

 

Sources :
- « Pourquoi le papillon a-t-il de si belles couleurs ? », sur Physique 2005-5962.org
- « Les Nano Technologies : Infinitésimales… Infiniement Puissantes », dossier de presse du Salon International Interfilière
- « Le biomimétisme : applications », sur Lycos
- “Biomimétisme”, par Elisabeth Laville et Marie Balmain dans Canopée n°3

Photos :
Papillon : © Digishooter – FOTOLIA
Lotus : © devon – FOTOLIA
Panneaux photovoltaïques : © Zauberhut - FOTOLIA

Pour en savoir plus :
http://www.agora.qc.ca/mot.nsf/Dossiers/Biomimetisme     

Adresse Trackback de cet article :
http://www.good-news.fr/2006/semerveiller/les-ailes-du-papillon/trackback/

 

3 commentaires :

Laissé par Telap
le 24 avril 2006 à 10:15

Encore une excellente good-news! Comme application du solaire, j’ai entendu parler d’une tour chauffante qui produirait naturellement de l’énergie. Je fais des recherches et je vous donne des détails. Mais ça avait l’air assez génial.
Sinon à la Réunion, même les logements sociaux ont des chauffe-eau solaires sur le toit, c’est devenu systématique et populaire. Et ça marche bien.

Laissé par Telap
le 24 avril 2006 à 10:52

Laissé par Béatrice
le 24 avril 2006 à 13:14

Abonnée à la très riche base de données de www.materio.com j’ai relevé une petite précision concernant le tissu créé et réalisé par Teijin.

« Il s’agit d’une structure de couches superposées, 61 couches empilées, chaque couche avec une indice de réfraction différente de polyester et de nylon. En contrôlant l’épaisseur des couches à une taille de l’ordre du nano on peut produire des variations de couleurs primaires que sont le rouge, le vert, le bleu et le jaune en fonction de l’angle et de l’intensité du rayon lumineux. »

Épatant !

// Déposer un commentaire