// sea orbiter

25.05.2006 // auteur : Léna // inventer un nouveau monde

Habiter la mer

seaorbiter2.jpgTel est le rêve fou imaginé par Jules Vernes dans Vingt mille lieues sous les mers. Grâce à Jacques Rougerie, architecte sous-marin français, ce rêve est en passe de devenir réalité !

A grand rêve, les grands moyens : le Sea Orbiter, au bord duquel il s’apprête à passer 4 mois à 12 mètres sous l’eau en automne 2008, ne ressemble à aucun autre engin flottant vu jusqu’ici ! Haut de 51 mètres, en forme de croissant de lune, le Sea Orbiter est un véritable iceberg, dont 30 mètres de hauteur sont immergés. Il permet d’accueillir 18 personnes sur 9 niveaux dont, à -12 mètres, une zone pressurisée d’où l’on ne peut sortir qu’après un séjour de 18 à 24 heures en sas de décompression. Autre originalité de taille : malgré ses deux moteurs de 1500 chevaux chacun, qui serviront pour les manoeuvres, cette gigantesque bouée avancera en se laissant porter par le courant du Gulf Stream, en osmose complète avec l’Océan et ses habitants.

Avec cette traversée et toutes celles qui suivront, le Sea Orbiter deviendra à coup sûr la Calypso du 21ème siècle. Des scientifiques y observeront dans des conditions incomparables la biodiversité et la pollution sous-marines. D’autres y prendront des mesures au service d’études climatologiques. Les enfants des classes reliées au Sea Orbiter suivront en temps réel cette aventure pédagogique. Les astronautes (dont Jean-Loup Chrétien, qui fera partie du premier voyage), pourront s’entraîner dans des conditions de stress et de pesanteur proches de celles de l’espace.

Et Jacques Rougerie, lui, y revivra des instants magiques, où l’on voit le monde sous un angle totalement nouveau, et y fomentera peut-être son rêve de ville immergée…

Se laisser porter par le courant… ou laisser le courant nous emporter ?

ocean_fotolia.jpgLe Gulf Stream est un courant océanique dont le moteur est la différence de densité entre les eaux froides et salées du pôle Nord et les eaux chaudes et peu salées de l’Equateur. Formant une boucle, il est tour à tour courant de surface, de l’Equateur vers le pôle Nord, véhiculant au passage de la chaleur vers toute l’Europe, puis courant profond, longeant les côtes de l’Amérique du Nord.

Si le Gulf Stream s’arrêtait ou réduisait son amplitude, comme il l’a déjà fait à plusieurs reprises au cours des 100 000 dernières années, cela provoquerait une baisse de température de -5°C sur l’Europe (amis bordelais, préparez-vous aux hivers de Montréal !). Le réchauffement climatique, provoquant la fonte des glaciers et un important apport en eau douce au pôle Nord, pourrait accélérer le phénomène. Refroidissement local et réchauffement global ne sont donc pas contradictoires.

Profitez de l’été : profitez de la mer !

Saviez-vous que les huiles solaires forment sur l’eau un écran qui empêche la photosynthèse ? Qu’il est préférable de jeter l’ancre sur du sable que sur les herbes sous-marines ? Pour retrouver tous les éco-gestes des vacances à la plage ou en bateau, cliquez ici.

logo_souslalune.jpgPour finir, un petit coup de pouce à l’association « Sous la lune », qui organise des voyages écologiques pour les enfants. 1er voyage sur l’île de Port Cros du 14 au 19 août. Au programme : visite des dauphins dans le sanctuaire de Pelagos, nage sous-marine dans le sentier sous-marin des enfants, balades avec une guide naturaliste, atelier avec un photographe et développement, baignades et nettoyage des plages en fin de journée, son et lumière avec un conteur scientifique un soir… Une belle expérience en perspective !

Sources :
- « SeaOrbiter, le labo flottant », de Frédéric Monflier pour Géo, Décembre 2005
- Mardi de l’Environnement sur le thème « Emotion et Sensibilisation », organisée par l’Institut Paul Ricard le 6/12/2005

Photos :
Photo 1 : © Jacques Rougerie
Photo 2 : © Ryan Lamb Ba [hons] - FOTOLIA

Adresse Trackback de cet article :
http://www.good-news.fr/2006/semerveiller/sea-orbiter/trackback/

 

7 commentaires :

Laissé par Tann
le 25 mai 2006 à 0:13

Arf. C’est le genre d’expérience trop flippante que même si on me payait j’hésiterais à y aller… Je me rends compte que la mer ça me fait flipper…

Laissé par Fabie
le 25 mai 2006 à 20:15

l’institut occéanographique de Paul Ricard, Ile des Embiez, bateau à coque transparente.. on nage à contre sens .. une entreprise qui se veut éthqiue et citoyenne et qui distribue de l’alcool.

Laissé par l-tz
le 25 mai 2006 à 22:55

Comment on fait pour rejoindre le sea orbiter ?? J’adore cette idée, c’est vraiment génial…

Laissé par mry
le 26 mai 2006 à 16:00

j’ai entendu que Nature Productions allait sortir un bidulle appelé NatureTV.com. Et cela va traiter de notre petite téterre…

Laissé par Matthieu
le 29 mai 2006 à 23:09

Dommage que le site http://www.rougerie.com/ ne soit pas mis à jour, parque qu’on voit bien le talent de l’inventeur inspiré par Jules Verne, la science, et la science-fiction.

Ce Concept de labo flottant “Sea Orbiter” est vraiment intrigant. J’espère qu’il verra le jour et sera conçu avec les dispositifs anticollisions nécessaires.

Laissé par Etienne
le 30 mai 2006 à 13:20

Salut,
un projet passionnant, cela serait vraiment tentant d’y aller voir de près lorsqu’il sera abouti.

Laissé par sophie
le 31 mai 2006 à 20:40

Ceci devrait “sortir ” pour fin 2006 , c’est à Dubaï et ce sera complétmement fou
http://www.linternaute.com/humour/dossier/05/destinations-folles/dubai.shtml
ou ici
http://www.hydropolis.com/

Ce qui est dommage c’est que nulle part n’est expliquer le repsect de l’éco-système :(

// Déposer un commentaire